BIENVENUE 

Sortie les boucles de la Seine 2022

 Semaine européenne de cyclotourisme 2022 à Meppel

Le nord des Pays bas, dans le Drenthe a servi de cadre à cette manifestation cyclo. Voici une région très agricole, en raison de la présence de tourbe enrichie au fil des ans pour donner aujourd’hui des terres fertiles et propices aux cultures céréalières et de pommes de terre. Les canaux omniprésents, utilisés à l’origine pour le transport de la tourbe confèrent une extrême sérénité aux paysages. L’absence de reliefs se trouve compensée par la richesse des contrastes entre les couleurs du ciel, de l’eau, des forêts, des prairies, des cultures, des habitations qui s’harmonisent différemment au gré des heures du jour. 

La préhistoire a laissé ici une  trace originale, des allées couvertes en pierre ou « hunebedden », en fait des monuments funéraires.

Toutes les générations utilisent le vélo comme moyen de déplacement grâce à un réseau exclusivement dédié aux cyclistes qui apporte de ce fait une grande sécurité. Les revêtements, bitume, pavé ou gravelle, terre battue, permettent aux vélos de rayonner à travers les villes, les bois, les campagnes, à l’écart des voitures. Un système de chiffrage qui peut déconcerter de prime abord, s’avère extrêmement performant pour se rendre d’un point à un autre sans maitriser la géographie locale. 

Si cette région offre peu de commerces en dehors des agglomérations importantes, il existe un réseau de vente du producteur au consommateur au bord de la route dans de petits abris de bois où l’on trouve des produits locaux, fromage, œufs, beurre, miel…

Je retiendrai de ce séjour une approche tout à fait spécifique et massive du vélo par les hollandais. Leurs vélos plutôt imposants et solides, aux pneus de grande dimension sont des moyens de locomotion du quotidien. Il faut les croiser le matin se rendant par centaines à leurs occupations, travail, gare, école…, pédalant à toute allure, en vêtements de ville, j’ai adoré !

Brigitte


SORTIE MONTFORT/ROUTOT


Nous avons passé une super semaine à Loudéac (centre Bretagne)
il y a de la bosse, mais les paysages sont magnifiques .
Bonne ambiance avec la " Bordée ACTM ".

LE MONT VENTOUX - ALTITUDE 1909 m

Première journée dans le département du Vaucluse les gorges de la Nesque jusqu'à Sault pour finir une première ascension du Mt Ventoux pour certain jusqu'au chalet Reynard et retour à Bedoin. 

LA SAVOIE, À SAVOURER SANS MODÉRATION

La Savoie, fenêtre argement ouverte sur l’immensité vertigineuse des Alpes, des dénivelés conséquents, la variété de ses paysages, l’extrême sérénité et la force tranquille qui en émane. Au printemps, une profusion de fleurs sauvages, ail des ours, violettes, jacinthes, crocus, se mêle à la végétation naissante des arbres, sur fond de sommets encore enneigés. Un franc soleil concourt à rendre un tel séjour délicieusement inoubliable.

 Combloux, mon premier lieu de villégiature, offre d’emblée un paysage époustouflant, face au Mont Blanc. Une table d’orientation à La Cry détaille tous les sommets alentour. De Combloux, à vélo, l’on peut rejoindre Le Praz de Lys et Sixt fer à cheval. Le trajet de Combloux à Sallanches offre des points de vue à couper le souffle sur le majestueux Mont Blanc. La route  serpente parmi les chalets cossus avant de rejoindre un axe assez fréquenté où la vigilance est plus que de rigueur pour rallier Cluses par la vallée. Puis Taninges, et encore de la montée, de plus en plus raide, pour atteindre Le Praz de Lys, station de ski. 

Cela tire dans les cuisses, même à la descente ! Heureusement, la température se montre clémente, une légère brise fraiche opportune au détour d’un virage, de toniques chants d’oiseaux et les camaïeus de vert des arbres et des alpages contribuent amplement à faire de cette épreuve physique un joli moment de communion avec la nature. Côté pratique, le bitume se révèle en très mauvais état vers Taninges, de nombreux trous pas toujours évidents à éviter, surtout en descente !

Direction Sixt fer à cheval, prodigieuse et grandiose enclave minérale à la roche anthracite d’où fusent des cascades abruptes vers le lit caillouteux d’un torrent qui me parait peu fourni. Pas moins de 1 747m de dénivelé pour la balade du jour !

Une autre sortie m’amène à Menthon Saint Bernard au bord du lac d’Annecy. Je m’élance de Flumet, par les gorges de l’Arondine, ça monte d’emblée ! J’entends les chuintements d’un cours d’eau, de petits filets ruissellent le long des parois rocheuses, créant de délicats jardins miniature qui ornent la roche grise d’oasis de fantaisie et de couleur. Arrêt à l’église de la Giettaz, au splendide clocher saisissant de grâce, comme celui de Combloux. Montée jusqu’au col des Aravis, 1 498m, par de longs lacets au milieu des estives,  les sommets et flancs de montagne apparaissent encore enneigés au col. Puis col de la croix Fry , 1 467m, Mannigod, Thônes. Je gagne Menthon par de petites routes au milieu des prés, des glycines parfument l’air ambiant. A Menthon, des baigneurs évoluent dans l’eau limpide du lac. Encore 1 178m de dénivelé ce jour.

 Lors d’autres sorties, je m’applique à pointer les autres BPF du département, qui révèlent toujours de belles surprises, le lac Léman notamment, qui se révèle un parcours au dénivelé inattendu ! (80 km de rive coté français)

 Il n’était pas envisageable de séjourner en Savoie sans gravir le col de la croix de fer qui manquait à mes pointages (et son voisin le Glandon). Fort heureusement, j’ai pu profiter de la réouverture toute récente de la route du col. Très peu de circulation, super chouette, paysages sauvages et épurés, dont je ne me lasserai jamais avec en prime exclusive les déambulations et les jeux de marmottes acrobates et espiègles.

La Savoie et ses pics montagneux, ses vastes étendues d’alpages et de forêts propices à la randonnée (entre autres), ses lacs de montagne au cadre enchanteur, ses fromages au goût exquis… Cette montagne où l’être humain ne choisit pas ou s’installer mais doit s’installer là où la montagne  veut bien le tolérer, d’où cette multitude de hameaux, disséminés en pointillé au gré du relief. Quelle jolie leçon d’humilité.

Brigitte Roegiers, mai 2022

 


Mai 2022 - Sortie en Baie de Somme

11 cyclistes ont pris la route de Montivilliers pour Beauchamps un périple 440 Km en 4 jours.

Le circuit Beauchamps, Eu avec son château et sa collégiale du XIIIe siècle, le Tréport, Mers les Bains station balnéaire et ses villas colorées, Cayeux sur mer et la pointe du Hourdel  (5 B.P.F), St Valery sur Somme le Crotoy petit port de pêche et Noyelle avec son cimetière chinois .

Autre moment fort Beauchamp, Blangy sur Bresle et ses vallées, Gaillefontaine, commune du pays de Bray en Normandie située dans la vallée de la Béthune (B.P.F) avec un retour par la forêt d’Eu .

 

Bravo à tous les participants pour la bonne humeur et la réussite de ces 4 jours .


Jeudi 28 avril

Sortie de l'autre côté l'eau 110 km

Dimanche 24 avril 2022

Brevet CODEP - 70 km

JEUDI 14 AVRIL 

Sortie sur Fécamp au compteur pour le premier groupe 126 km et pour le deuxième groupe 108 km.